Fecamp

auteur
Rédigé par Pierre T.
Bloggueur voyage expert

Fecamp est une petite ville côtière avec une flotte de pêche active. La flotte de pêche est un élément central de la ville, puisque les bateaux de pêche se rendent à Terre-Neuve depuis plus d'un siècle pour pêcher la morue et qu'une autre grande partie de la flotte pêche le hareng.

La ville avait plusieurs usines de fumage du hareng mais toutes ont disparu aujourd'hui. La dernière usine de harengs est en train d'être transformée en musée mais à côté du nouveau musée se trouve un bar / restaurant qui a entretenu et restauré l'un des fumoirs.

La ville elle-même est coincée entre deux falaises tandis que la rivière Valmont traverse la ville. La ville possède une longue plage (comme la majorité des plages de la Haute-Normandie, elle est constituée de galets et non de sable), deux ports de plaisance, des bateaux de pêche avec leurs marchés aux poissons et une industrie du bois active importée de Scandinavie.

La première trace de l'histoire de Fecamp remonte à 875 après JC. Fécamp fut pendant plusieurs années le quartier principal du duc de Normandie. Leur château est encore visible mais il est malheureusement en ruines.

A l'entrée maritime de Fecamp se trouvent deux phares reliés à la terre ferme par une jetée en bois (ouverte au public).

Les deux longues jetées vont jusqu'à l'entrée de la marina. D'un côté, vous pouvez également voir une rangée de maisons de pêcheurs.

Une inspection minutieuse des maisons des pêcheurs vous montrera qu'elles sont très petites et étroites. Chaque maison se compose généralement d'une seule pièce et d'un escalier vers les niveaux supérieurs. Comme sur les bateaux, les plafonds sont bas.

ASTUCE : Aujourd'hui, la plus grande renommée de Fecamp vient de leur usine bénédictine et de leur musée : un "incontournable" si vous êtes dans la région. Pour en savoir plus sur ce magnifique palais qui abrite l'usine et le musée, cliquez ici.

 

La Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Fecamp était une position de défense principale pour les Allemands. Un très long et profond complexe de bunkers fortifiés a été construit sur la falaise principale de Fecamp (cette partie de la falaise est appelée Cap Fagnet). Du côté du port, il y a encore d'énormes fortifications.

Le réseau souterrain des bunkers s'étend sur des kilomètres. Il y a plusieurs niveaux avec au plus haut niveau des escaliers menant à de nombreux postes d'observation et de défense.

Ce n'est que ces dernières années que les autorités ont découvert un hôpital complet, y compris des salles d'opération, caché à l'intérieur des falaises, capable de traiter jusqu'à 80 patients.

CONSEIL : Pendant l'été, le bunker peut être visité mais seulement avec un guide. Si vous êtes intéressé, vous devrez contacter l'office de tourisme pour une réservation. Le numéro de téléphone est : +33 (0) 2 35 28 51 01.

 

Les Falaises

Au sommet de ces falaises (110 mètres de hauteur) se trouve une ferme et une chapelle converties. La ferme est maintenant un hôtel, qui comprend une petite piscine. La chapelle, Notre-Dame de Salut, est ouverte au public et peut être visitée. Elle a été principalement utilisée par les marins qui sont partis en mer.

La ferme et la chapelle de Fecamp transformées en hôtel sur les falaises

La zone autour de la ferme/hôtel est idéale pour se garer et visiter les falaises et les bunkers de la Seconde Guerre mondiale. Un grand parking public a été construit à proximité. D'un côté vous pouvez voir Fecamp (comme sur la photo du haut) et de l'autre côté vous pouvez voir les falaises qui s'étendent sur des kilomètres.

Les Falaises de Fécamp

Vous pouvez également voir les bunkers de la Seconde Guerre mondiale sur le dessus.

AVERTISSEMENT : Les falaises s'érodent et peuvent basculer à tout moment. Bien qu'il existe de nombreux sentiers de randonnée, par sécurité vous devez rester à plusieurs mètres du bord.

 

Port de Fecamp

Le port de Fecamp est divisé en deux ports de plaisance, l'un dépendant d'une écluse / pont qui n'ouvre qu'à certaines heures de la journée. L'autre est accessible à tout moment. La flotte de pêche a sa propre zone et à l'extrémité la plus éloignée du port, on trouve parfois des cargos qui chargent et déchargent du bois.

Bateau de plaisance marina de Fecamp

La route principale donnant accès à Fecamp traverse une partie du port. La route arrive par un pont-levant (comme les pont-levis du moyen-âge) qui s'ouvre à des heures prédéfinies de la journée et, lorsqu'il est ouvert, provoque des embouteillages quotidiens.

L'industrie de la pêche était le pilier de Fécamp, c'est pourquoi vous trouverez un musée assez grand et bien présenté au centre du port dans l'une des anciennes usines de poissons. Cela vaut la peine d'être visité, si ce n'est pas seulement pour la vue du tueur depuis le dernier étage de l'observatoire.

 

Hôtel de ville / Église

L'hôtel de ville est construit sur l'église de l'Abbaye de la Trinité. L'abbaye elle-même a été construite à partir de l'an 659 et appartient à l'ordre bénédictin.

Une autre église assez grande et la place dominent Fecamp. L'église Saint-Etienne de Fecamp est située devant une grande place.

Sur la place, et autour d'elle, chaque samedi, vous trouverez un grand marché très fréquenté. Mais c'est à l'intérieur que se déroule la véritable action ; un véritable marché d'agriculteurs avec des agriculteurs venant de toute la région qui vendent leurs aliments directement aux consommateurs. Habituellement, c'est la nourriture qui a été cueillie le matin même, souvent avec la saleté et la boue donc 100% issue du commerce local.

 

Le marché fermier de Fecamp

Souvent, les agriculteurs viennent avec des glacières et s'assoient sur le sol pour vendre leurs produits.

 

Le chemin de randonnée GR21

Fecamp fait partie du GR21, le sentier de randonnée longue distance qui vous emmène du Havre à Treport en passant par des falaises sur environ 180 km.

 

Comment s'y rendre

L'accès à Fecamp nécessite votre propre moyen de transport. Il y a une gare ferroviaire mais la majorité des arrivées et des départs se font en bus, ce qui peut prendre beaucoup de temps. Il y a un train occasionnel, mais il ne va que jusqu'à Bréauté-Beuzeville et de là il faut prendre la ligne Paris-Le Havre.

Il n'y a pas d'autoroute d'accès à Fecamp. Vous devrez descendre de l'A29/E44 et rouler une cinquantaine de kilomètres à l'intérieur des terre ou bien rejoindre Le Havre par l'A13 en venant de Paris et en longeant la côte.

En voiture

  • Depuis Calais A16, A28, A29, D926 2h30
  • Depuis Paris A13, par Rouen, N338, A150, A29
  • Depuis Dieppe D925 (route très pittoresque)
  • Depuis Le Havre D32, D489
  • Depuis Cherbourg N13, A13, A13, A29, D10 et D925 2h30
  • Depuis Marseille via Paris : A7, A6, A13, par Rouen, N338, A150, A29, D926

Transports publics de Fecamp

Il n'y a pratiquement pas de système de transport public à Fecamp. Il y a quelques bus mais la plupart des gens une fois à Fecamp ont tendance à marcher. Les routes sont assez mal entretenues + étroites et il y a souvent des embouteillages. Alors, partez à pied.

Si vous arrivez en voiture, il y a généralement toujours des places de parking disponibles et elles sont toutes gratuits. Sauf si c'est un samedi matin quand le marché fermier bat son plein.

 

Restaurants

Nous sommes en France après tout, donc vous trouverez beaucoup d'endroits pour manger. La qualité et les prix sonT plus ou moins bons alors regardez bien les menus proposés. La grande majorité est concentrée le long de la mer et du côté du port. Le long des deux quais principaux, vous trouverez une pléthore de restaurants.

L'un des meilleurs endroits pour se restaurer dans tout le pays d’Auge, sont le restaurant Vicomte et le restaurant Barbican. Ce sont de très petits restaurants, avec un menu différent composé de 2 choix (et pas à la carte) et sont à notre avis les meilleures tables de Normandie. Mais il faut vraiment réserver une table car c'est très populaire. Le Vicomte offre une cuisine traditionnelle française, tout comme le Barbican, mais le Barbican offre aussi l'un des meilleurs Fish & Chips que l'on puisse trouver (le chef, Tony, est britannique alors CQFD).

 

TOP 6 des choses à voir à Dieppe

  • Au premier rang de votre liste devrait figurer le Palais bénédictin, l'usine et le musée où l'on fabrique la liqueur bénédictine.
  • Le Musée de la Pêche à Fecamp. Le Musée de la Pêche vaut la peine d'être visité, ne serait-ce que pour sa vue incroyable. Mais le musée est aussi intéressant et bien aménagé. (Si vous aimez les arts et traditions populaires de Normandie, allez-y sans hésiter).
  • Les falaises de Fecamp pour les vues de Fecamp et des falaises et pour l'immense complexe de bunkers de la Seconde Guerre mondiale (En été, le bunker peut être visité mais seulement avec un guide. Si vous êtes intéressé, vous devrez contacter l'office de tourisme pour une réservation. Le numéro de téléphone est : +33 (0) 2 35 28 51 01).
  • Concours de voile de Fecamp
  • Si vous y êtes vers la fin du mois de novembre, le festival du hareng est à ne pas manquer.
  • Jouer quelques pièces au petit casino de plage

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot qgce ?